OK
Accueil > Analyses > Chroniques

Comprendre le cycle des cryptomonnaies - Du Bitcoin aux altcoins

Par Sovanna Sek, le 02/12/2021

Sovanna Sek

Vous aimez écrire ? vous souhaitez que vos textes soient publiés dans cette rubrique ? contactez-nous

Les cryptomonnaies s'imposent de plus en plus dans l'univers des marchés financiers. Chasse gardée des technophiles de la finance, elles se démocratisent progressivement vis-à-vis des investisseurs institutionnels. Leur arrivée va probablement accélérer la financiarisation des cryptomonnaies à l'image de ce qui s'est passé sur les matières premières à partir des années 2000. Cela ne fera que renforcer leur place en tant que classe d'actifs à part entière. Plus personne ne contestera leur utilité dans un portefeuille. Du Bitcoin aux altcoins, analysons à présent les différentes phases du cycle des cryptomonnaies afin que vous puissiez tirer profit.

 

Phase n°1 : Le Bitcoin mène le marché des cryptomonnaies

La phase n°1 se signale par la suprématie du Bitcoin (BTC) face aux altcoins. Non seulement par sa première place en termes de capitalisation boursière, mais parce qu'il entraîne généralement l'ensemble du marché des cryptomonnaies lors de gros mouvements. Si nous faisons un amalgame à un célèbre proverbe boursier, gardez à l'esprit que « Quand le Bitcoin tousse, les altcoins s'enrhument ».

marché baissier bitcoin
Marché baissier du Bitcoin en 2014 et 2018

Parmi les quatre phases qui composent le cycle des cryptomonnaies, la phase n°1 est celle qui dure le plus longtemps. Ce qui est un peu plus logique, car elle intervient après une violente période de consolidation. Par exemple, les marchés baissiers de 2014 et 2018 ont mis du temps à se résorber. Cela se traduit par un attentisme excessif des investisseurs dont une bonne partie d'entre eux ont investi au pire moment du cycle. À l'opposé, des investisseurs avisés le voient comme une opportunité d'accumuler à bon compte pour profiter d'un futur marché haussier.

Au cours de cette phase n°1, l'allocation d'un portefeuille de cryptomonnaies commence par du Bitcoin. Pourquoi ? Parce que c'est la monnaie numérique dominante dans 75 % du temps. De nombreux spécialistes le compare à l'or par leurs caractéristiques intrinsèques communes.

Les autres raisons qui poussent à privilégier le Bitcoin sont spécifiques. Tout d'abord, il possède la plus longue historique de cotation des cryptomonnaies, soit plus de 11 années d'existence. Cela permet aux investisseurs d'avoir une meilleure visualisation des cycles passés, évaluer le potentiel retour sur investissement et de mesurer le risque. Deuxièmement, le fait que son créateur Satoshi Nakamoto a pris ses distances sur le projet depuis fin 2010, rend le Bitcoin moins dépendant d'une personnalité forte. En conséquence, le risque de conflits d'intérêt est quasi-nul. Troisièmement, le Bitcoin est la monnaie numérique la plus décentralisée en raison d'une large concurrence dans le minage.

 

Phase n°2 : L'Ethereum rugit de nouveau

Au cours de la phase n°1, l'Ethereum (ETH) tire également son épingle du jeu, mais pas au point de faire de l'ombre au Bitcoin. Il alterne les allers-retours alors que la première monnaie numérique est bien ancrée dans sa tendance haussière. Au fur et à mesure que les investisseurs possèdent une allocation satisfaisante sur le Bitcoin, c'est à partir de ce moment-là que l'Ethereum prend son envol.

ratio eth/btc
Évolution du ratio ETH/BTC

La seconde monnaie numérique superforme le Bitcoin en avance sur son cycle. Tout au long de la seconde phase, la force relative en faveur de l'ETH ne fait que se renforcer comme l'atteste la hausse du ratio ETH/BTC au cours des derniers trimestres.

En plus d'un Ethereum qui se détache de la belle manière, nous observons que des flux d'investissement entrent progressivement sur les grandes capitalisations des altcoins. Il arrive parfois que certaines entre elles soient déjà sur des records historiques.

 

Phase n°3 : Le regain d'intérêt sur les grandes capitalisations des altcoins

La phase n°3 est très intéressante à suivre d'un point de vue pédagogique. Elle permet de découvrir des projets à forte valeur ajoutée sur le marché des cryptomonnaies tels que la DeFi, le gaming, le metaverse, la logistique, la traçabilité, etc. Comme quoi il faut diversifier votre portefeuille de cryptos pour mieux repartir le risque.

Au cours de cette phase, l'Ethereum se détache complètement du Bitcoin en termes de performances. Cela favorise une accélération à la hausse des grandes capitalisations des altcoins disposant de solides fondamentaux comme le Cardano (ADA), le Solana (SOL), le Polygon (MATIC), le Polkadot (DOT), l'Avalanche (AVAX), et la Terra (LUNA).

Étant donné que la presse financière fait souvent la part belle au Bitcoin et à l'Ethereum, il n'est pas surprenant que cette nouvelle du marché sur les cryptomonnaies ne soit pas relayée en masse. Non pas parce que c'est une volonté de leur part, mais elle s'explique par les faibles données historiques de cotation des altcoins cités au paragraphe précédent.

 

Phase n°4 : La saison des altcoins

La phase n°4 est la plus courte du cycle des cryptomonnaies. Elle fait référence à la « Altseason », la saison des altcoins. Dans la continuité de la phase n°3, les grandes capitalisations des altcoins enchaînent de nouveaux records et superforment le Bitcoin et l'Ethereum. Et dans le même temps, elles seront suivies par une envolée des moyennes, petites et micros capitalisations des altcoins.

Le fait que toutes les cryptomonnaies montent les unes avec les autres sans la moindre consolidation, favorise le phénomène de FOMO (Fear of missing out). Et à certain moment de la phase n°4, nous passons à un marché optimiste à un marché euphorique. Cela se traduit par une hausse excessive des cryptomonnaies au regard de leurs fondamentaux intrinsèques. Les investisseurs sont excités à l'idée de réaliser des gains potentiellement explosifs dans un espace de temps court.

L'euphorie prend le dessus sur la réalité fondamentale. Les records s'enchaînent sur le Bitcoin, l'Ethereum et les altcoins. Personne ne tient compte de la moindre mauvaise nouvelle à leur sujet. Mais au fur et à mesure de la maturité de la phase n°4, nous observons une phase de distribution où les mains fortes prennent progressivement leurs bénéfices et refourguent la patate chaude sur des niveaux records aux mains faibles avant que les prémices d'un marché baissier se préparent.

 

Les points clés à retenir

Tout comme ce qui se passe sur les autres classes d'actifs risquées, les cryptomonnaies n'échappent pas à la notion de cycle et de psychologie de marché. Le phase n°1 requiert plus de patience. Les investisseurs plus avisés préfèreront accumuler du Bitcoin. La phase n°4 témoigne de l'euphorie ambiant du marché et se termine par la fin du bull market du Bitcoin au moment où le nombre de participants est au summum.

marché baissier bitcoin
Baisse de la dominance du Bitcoin face aux altcoins

Bien que le Bitcoin reste le marché directeur des cryptomonnaies, force est de constater que sa dominance est contestée. Ce qui semble normal avec l'émergence des altcoins sur lesquels s'ajoutent des projets qui pourraient bouleverser certains secteurs d'activité. Cela étant dit, mettez de côté les comparaisons. Le Bitcoin est une valeur de réserve au même titre que l'or même si ça reste à démontrer dans un futur proche ou lointain. Et en cas de bear market, la monnaie numérique de Satoshi Nakamoto aurait de fortes chances de retrouver son leadership et dicter de nouveau sa loi sur le marché des cryptomonnaies.

Sovanna Sek


Twitter Facebook Linkedin email
Les derniers articles de l'auteur
ebook immo