OK
Accueil > Communauté > Forum Wall Street 30

Forum Wall Street 30

Cours temps réel: 31 265,02  -0,40%



Antoine Antoine
23/03/2018 09:04:44
0
"
Bref, ça sent la scoumoune " pour qui ?
  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
23/03/2018 08:55:11
1
Direction : 23 000 pts à court terme et rapidement.


Plusieurs éléments baissiers :
• Triple Top sur Oblique baissière en pointillé rouge
• Mini ETE
• Gaps laissant paraitre en filigrane sur oblique baissière rouge (Trait fin)
• Sortie précipitée de la Kellner basse en clôture
• Lourd décrochage depuis la MM 20
• Enfoncement de la MM 100 bleue
• Entrée en domination de la MM 60 orange
• Chute probable en cours de la MM 20 sous la MM 100
• Début de repli graphique de la MM 60 sur ses plus hauts.
• Début de détachement des dividendes
• Possition attentiste pour le T1/2018
• Relevement des taux.
• Taxe des importations de fer et d'aluminium
• Possibles représailles chinoises
• Baisse de la croissance en Chine
• Problème de la dette en Chine qui sera aggravé par les Taxes US et les contre mesures chinoises.
• Flottement du dollar entre 2 eaux.
• Possibilité pour le Duo "Trump / Powell" de casser le jouet


Bref, ça sent la scoumoune ...
.
  
Répondre
le judocien le judocien
04/03/2018 10:14:46
1
Re, Precision :


Dans l'emission du 20/02/2018
  
Répondre
le judocien le judocien
04/03/2018 10:08:39
1
Bonjour gars d'ain,


Defiscalisation des benefices aux USA .....
La fiscalisation des bénéfices aux USA devrait atteindre les 15%..... Ce qui implique donc un gros paquet d'argent dans les mains des dirigeants.....
A priori, ce cash devrait permettre aux entreprises US d'acheter des entreprises europeennes vulnérables ou pouvant faire naitre qq convoitises.....(small et mld caps )
Peut etre un retour vers des OPA en + grands nombre....
Ce point de vue, du moins, a été développé par DE CERTINE dans l'émission C'est dans l'air sur la 5...


Amicalement.
  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
02/03/2018 09:12:11
1
CORRECTION : lire " surveillez vos arrières."


(Désolé pour le reste, ce "T9" est une saloperie de plus, il remodifie des mots après la frappe selon son décryptage. A bas le progrès qui rend l'homme de plus en plus con...)
.
  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
02/03/2018 09:02:22
2

On s'oriente à la baisse nettement les options sont ouvertes pour la suite du programme...

Depuis la dernière fois, cous l'effet d'annonces toutes plus subversives les unes que les autres, et avec l'aide la puissance des interventions de régulations orchestrée par la banque centrale, on a finalement décider d'aller jouer les pompiers sous les niveaux du plus haut gap vers 25 000 pts.


On reprends maintenant la destination initialement prévue à savoir un retour sur 23 282 pts. A ce niveau, suivant l'humeur du moment les options seront ouvertes et toutes ne seront pas d'une réjouissance folle :
• Possibilité de remonter depuis le niveau = Tentative de "W" haussier.
• Possibilité de poursuite de la baisse = Validation d'un grand "M" baissier
• Possibilité de Poursuite vers un nouveau plus bas suivi d'un rebonds et d'une baisse = ETE baissier


On devrait être tenter par le GAP haussier à reboucher vers 23 014 pts...
Coté indicateurs graphique : Tous repartent à la baisse, apères ce sur-rebonds technique. La MM 20 rouge vient d'enfoncer à la baisse la MM 60. La baisse de moyenne terme est validée et devrait se poursuivre jusqu'ç ce que la MM 200 coiffe le graphe. Il y a donc du grain à moudre à la baisse et les fausses erreurs d'aiguillages ne manqueront pas : on les comptera sans aucun doute à la pelle...


On notera encore le MACD qui ne parvient par à revenir en positif et qui repique du nez à la baisse : c'est mauvais signe dans ce genre de configuration car en général, on va vers de nouveaux plus bas graphiques de dégagements.


Nulle doute encore que les signaux économiques en provenance de plusieurs pays donimanant le monde économiquement devraient grandement contribuer à appuyer la baisse. On citera à ce sujet :
- La taxation des importations de certains matériaux aux US
- La montée du Yuan
- La baisse de la croissance et les carnets de commande qui se remplissent moins vite en Chine.
- Les nouveaux contrats à terme de la CHINE sur le pétrole
- Le changement de régime de désignation dans la durée du président chinois
- Le défiscalisation des bénéfices des entreprises aux US
- La hausse potentielle des taux en 3 étapes pour 2018 selon la FED & Trump
- Le retour économique de la puissance de l'Europe
- La hausse de l'Euro et la baisse du Dollar
- Des dividendes à un niveau record pour les actions françaises
- La chute des cryptomonnaies et leur interdiction (Et/ou un usage restrictif) dans certains pays,
- La nouvelle fiscalité des investissements en actions en France
- Les conséquences matérielles du Brexit pour le Commonwealth
- Le creusement abyssal du déficit US
- L'imprévisiblité de nouvelles mesures "Trump" défavorables à l'économie mondiale et les mesures de rétorsion économiques qui finiront bien tomber...


L'économie est organisée sur principe comptable des vases communicants et donc l'ensemble de ces décisions actuelles dévraient assez considérablement bouleverser la relative stabilité économique de façade et consensuelle à laquelle nous somme arrivés avec la crise des "Subprimes", la récession économique, les planches à billets et le Brexit...


Voila, voilà... Bref, en clair, surveillez vous arrière et tenez à distance maitrisée le risque...
.



  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
15/02/2018 17:47:42
0
Actuellement en triple échec baissier d'oblique graphique....


sauf à manipuler des cours en ordonnant des achats massifs, on voit mal comment on pourrait joyeusement revenir au dessous de tout cela.


On constate encore à la baisse que l'on vient de faire un mât inversé et que commençait à se dessiner un fanion baissier. Alors aujourd'hui, on tente comme sur le CAC (voir ma publication) de faire mentir les graphes et les analyses baissières...


Mais ce n'est que partie remise car le malaise est profond aux US et la chute des actions ne se joue pas que sur quelques publications, mais sur l'ensemble des chiffres publiés qui assurent la flottaison du paquebot boursier.
.
  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
11/02/2018 19:52:22
4
Chaque fois que les taux d’intérêt ont atteint leur courbe de tendance à long terme, une « crise » s’est produite …


Regaedez le graphe ci-dessous, c'est édifiant et consternant....


Notons donc que "Les marchés boursiers tremblent ces jours-ci, les indices plongent dans le rouge, des mois de progression des cours sont volatilisés en quelques séances… S’agit-il d’une correction passagère ou d’une crise plus durable et profonde ? Il est trop tôt pour le dire et nous n’allons pas jouer au jeu des pronostics. Cependant, en prenant du recul, nous pouvons découvrir un paysage financier en profond changement, un basculement historique, et il concerne les taux d’intérêt.


L’ère des taux d’intérêt bon marché, des taux zéro ou négatifs, semble prendre fin, pour amorcer une remontée. Les taux d’intérêt à long terme (10 ans), la référence pour le marché obligataire, remontent aux États-Unis et en Allemagne après un plus bas atteint à la mi-2016. Depuis cette date les taux progressent, l’inflexion semble confirmée. On note également que la vitesse de circulation de la monnaieaux États-Unis a cessé de décroître depuis son plus haut atteint en 1997, ce qui confirmerait les craintes d’un retour de l’inflation.


Il faut bien prendre conscience que nous assistons ici au renversement d’une tendance « séculaire » ; en effet les taux d’intérêt aux États-Unis et dans le reste du monde ne cessent de baisser régulièrement depuis le début des années 1980. Et précédemment ils n’avaient cessé de monter progressivement depuis le début des années 1950 pour atteindre leur sommet en 1981, lorsque le président de la Fed, Paul Volker, avait monté le taux directeur à près de 20% afin de terrasser l’inflation. Le taux long américain fait figure de « mouvement tectonique » de l’économie mondiale, et il est en train de s’inverser.


L’inflation également n’a cessé de diminuer depuis les années 1980 ; les banques centrales ont même craint la déflation pendant un moment, mais la tendance s’inverse, à petit pas pour l’instant. Les matières premières sont orientées à la hausse, ainsi que les salaires américains, les prix à la consommation risquent de repartir à la hausse. La plupart des professionnels travaillant sur les marchés financiers ne connaissent que le contexte de baisse des taux et d’inflation proche de zéro, c’est dire l’ampleur du changement qui les attend.


La sortie des taux zéro, qui relevaient d’une situation exceptionnelle, aberrante même, pourrait être considérée comme une bonne chose, sauf qu’entretemps la dette – publique et privée – a explosé. L‘ensemble des dettes accumulées dans le monde représente désormais 226.000 milliards de dollars (192.000 milliards d’euros), un montant record qui équivaut à plus de trois fois l’activité économique annuelle de la planète (324% du PIB mondial exactement), selon une étude de l’Institute of International Finance. Cette dette, qui était soutenable avec des taux à zéro, le sera de moins en moins dans le futur, de grosses entreprises, des banques et des pays risquent de se retrouver en difficulté, ou en défaut, nous l’avions signalé en septembre dernier en relayant les fortes inquiétudes de la BRI, « la banque centrale des banques centrales ».


« Nous avons une bulle boursière, et une bulle du marché obligataire », vient de déclarer l’ancien président de la Fed Alan Greenspan à Bloomberg. Tout cela à cause des taux zéro. Mais le vent est en train de tourner, et ça risque de tanguer sérieusement pour un bon moment… Basé sur sa valeur intrinsèque (et non sur de la dette), depuis toujours la meilleure protection contre l’inflation, mais quelque peu délaissé ces derniers temps, l’or physique se rappelle aux bons souvenirs des investisseurs. Ils feraient bien de ne pas laisser passer l’occasion.


Voir les articles...
https://resistanceauthentique.net/2018/02/09/krach-ou-pas-krach-le-paysage-financier-change-radicalement/
https://www.goldbroker.fr/actualites/krach-ou-pas-krach-le-paysage-financier-change-radicalement-1263
.

  
Répondre
CRI74 CRI74
11/02/2018 19:45:46
1
Les -mauvais - dirigeants ont le droit de ne pas comprendre leur peuple !
ça n'arrange pas les marchés financiers de leurs pays d'ailleurs => cf croissance britannique en baisse sensible
  
Répondre
jipes jipes
11/02/2018 19:44:20
1
D'accord avec toi gars d'ain mais ça dérape aussi
  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
11/02/2018 19:34:12
2
Le sujet principal reste la courbe du Dow jones, sa montée et sa chute...
: )
  
Répondre
jipes jipes
11/02/2018 19:31:40
0

Désolé les gars, mais je vais encore m'attirer les foudres de certains.
J'aurai voté pour Trump et ce qu'il fait, il le fait pour son pays tout comme Mme May le fait pour le sien.
Au lieu de vous focaliser sur ce qui se passe hors de nos frontières, secouez plutôt nos dirigeants. Mission impossible car ils sont menottés par l'UE
  
Répondre
Waine 70 Waine 70
11/02/2018 19:06:06
3
Tu veux dire que ça serait " gauche " ...
  
Répondre
Antoine Antoine
11/02/2018 18:49:50
3
"Et je vois encore moins ce que vient faire la gauche dans ce sujet"

c'est tellement pratique et facile ,
  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
11/02/2018 18:11:05
3
En virant Yellen qui aurait voir son mandat renouvelé pour 4 ans et qui était en faveur de 2 hausses de Taux en 2018 et en faisant nommer Powell à la Fed qui milite pour 3 hausses de taux, c'est bien le gros requin à la mèche jaunie qui a appuyé sur le bouton du KracK de volatilité...


C'est encore bien lui qui lors de son investiture ou juste après avait annoncé qu'il ferait 4 hausses de taux d'ici fin 2018. Faits qui à l'époque ont été à peine relevés du bout du doigts. Ma mémoire est bonne et ma raison ne déraille pas encore, j'ai pas l'âge...


C'est assez consternant de voir que certains considèrent encore qu'être aux commandes et nommer des gens pour qu'il se passe et se fasse des choses, ne les renderait pas responsable pour autant...


c'est encore bien Trump qui va générer un niveau de dette tellement colossale que l'on commence à s'inquiéter de ce qui se passera quand les taux remonteront et de ce qui se passera si les taux remontent beaucoup plus vite comme cela commence à en prendre le chemin...


certains sont sont vraiment pétri d'une naïveté consternante et d'une obédience à toute épreuve même avec les preuves sous le nez...


Et je vois encore moins ce que vient faire la gauche dans ce sujet. Merci de laisser ces éléments hors du sujet...
  
Répondre
CRI74 CRI74
11/02/2018 16:45:36
1
C'est bête , mais cela tombe sous le sens JCROIPLU , pas besoin des médias pour cela
  
Répondre
JCROIPLU JCROIPLU
11/02/2018 16:38:25
3
Bien sûr que Trump n'a strictement rien à voir avec le pet des indices Américains.
Mais il est de bon ton ( le "politiquement correct" décidé par les médias dès la campagne électorale) que tout ce que dirait et ferait Trump serait nul.
Logique puisque les médias Américains étaient des partisans inconditionnels de Mme Clinton.

Nos médias, ainsi que les membres de ce forum, reprennent en cœur le même axe comme des oies de gauche ayant entendu un intrus s'immiscer dans une basse-cour remplies de gadoues.
Il y en a pour encore 3 ans, voir 7.
  
Répondre
CRI74 CRI74
11/02/2018 15:56:26
1
Simplissime : booster par des mesures fiscales inappropriées et surtout inutiles une économie qui n'en a pas besoin .
Pire encore , lorsqu'on considère que l'endettement faramineux des USA n'est absolument pas pris en compte par Trump , un vrai danger pour l'avenir .
Quand les nuls gouvernent , il faut surtout s'attendre à tout !
  
Répondre
BjornBorg N°1 BjornBorg N°1
11/02/2018 15:38:13
1
Qu'est-ce que Trump a à voir dans la correction ?
  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
11/02/2018 12:23:07
0

D'où vient l'oeil de du cyclone baissier ?


Comme déjà soulevé, les langues commencent à se délier concerner des produits financiers indexés sur le VIX beaoucp trop important en volume monétaire et en masse d'argent investi. En clair, une nouvelle bulle spéculative tenté par des rendements mirobolants...


Notons que : "Le VIX, aussi appelé "indice de la peur", est un indicateur qui se base sur le risque de voir fluctuer l'indice financier S&P 500 regroupant les 500 plus grandes entreprises cotées à New York.


Destiné à l'origine à évaluer la "température" des marchés, il est devenu un outil à part entière sur lequel parier.


- Monsieur et madame Dupont -


Beaucoup ont choisi de miser sur la baisse de l'indice, un marché florissant et juteux puisque le VIX était resté quasiment atone depuis l'été 2015.


Selon la banque américaine Goldman Sachs, ces paris ont connu "la meilleure performance de leur histoire en 2017" avec près de 200% de rendement pour le plus important.


"Des fonds spéculatifs, des courtiers, monsieur et madame Dupont... Tous le monde détenait cet investissement car sa structure garantissait de le rendre gagnant à presque tous les coups", affirme Brett Manning, analyste chez Briefing. A condition que la volatilité reste au plus bas.


Mais lorsque les marchés boursiers ont été pris d'inquiétudes par les risques d'inflation en fin de semaine dernière, ils ont piégé ceux qui avaient misé sur la persistance d'une volatilité basse.


"Tout le monde détenait les mêmes paris. Les fonds spéculatifs ont alors commencé à en sortir et un mouvement de panique pour tenter de couvrir ces investissements a suivi", explique M. Manning.


La hausse de la volatilité n'en a été que plus forte, poursuit-il, poussant deux gros acteurs du secteur, Crédit Suisse et Nomura, à annoncer la fermeture de leurs fonds liés à la volatilité et des pertes massives pour ceux qui y avaient investi.


Vendredi, l'un des plus grands courtiers de détail Fidelity a annoncé qu'il interrompait les ordres d'achats sur l'indice "SVXY" commercialisé par la société ProShares, celui-ci n'ayant pas fermé malgré de lourdes pertes également.


Il est difficile, selon les spécialistes, de savoir combien d'argent a été perdu mais ce marché était évalué à entre 3 et 4 milliards de dollars.


- Grand casino -


En Suisse, le régulateur financier s'est saisi de l'affaire et affirmé qu'il était en contact avec Credit Suisse.


La banque avait pourtant bien pris soin de préciser dans les documents de présentation du produit incriminé, baptisé "XIV", que sa valeur anticipée "sur le long terme est de zéro".


"Ce qui était destiné à l'origine à n'être qu'une assurance est devenu un instrument d'achat et de vente dans une sorte de grand casino", regrette Christopher Low de FTN Financial.


Aux Etats-Unis, le président de la banque centrale de New York William Dudley a affirmé que ces produits allaient être regardés de plus près, à la lumière des récentes turbulences.


BlackRock, le numéro un mondial de la gestion d'actifs, a quant à lui affirmé qu'il soutenait "fortement un système de classification qui clarifierait aux yeux des régulateurs et des investisseurs les risques liés à ces produits".


"Avec un niveau de VIX plus élevé et des positions significativement rabaissées, une répétition imminente des événements du 5 février nous semble peu probable", a toutefois estimé Bank of America Merill Lynch dans une note.


"Ils sont à présent moins dangereux. Qui va désormais croire qu'on peut acheter et détenir ces produits éternellement?", remarque M. Manning.


Il faudra "panser" à mettre beaucoup de pommade : aux grands mots les grands remèdes...

Article "Des produits financiers montrés du doigt après la correction boursière "
https://www.abcbourse.com/marches/des-produits-financiers-montres-du-doigt-apres-la-correction-boursiere_425808_PX1p
.
  
Répondre

Forum de discussion Wall Street 30

201803230904 617237
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.