OK
Accueil > Analyses > Chroniques

2022, une année boursière avec un rendement supérieur aux moyennes historiques ?

Par Charles Dereeper, le 08/01/2022

charles dereeper

Vous aimez écrire ? vous souhaitez que vos textes soient publiés dans cette rubrique ? contactez-nous

2021 vient de se terminer avec une hausse de +27% sur le SP500 !

Il est intéressant de consulter l'histoire pour voir les patterns liés à une telle occurrence. Que s'est-il passé l'année suivante quand nous avions une hausse de 27% sur l'année précédente ?

Premier fait qui servira de réflexion. Depuis 88 ans, les indices boursiers américains ont gagné en moyenne autour de 11% par an.

En étudiant les statistiques depuis 1871, nous obtenons un rendement moyen de +12,2%, soit 1,2% au-dessus des moyennes de gains et +16,3% en rendement médian. Le taux de réussite, donc la probabilité de hausse est de 62%. 13 années de hausse et 8 en baisse. Certes le nombre d'occurrences est si faible que les matheux vont y trouver à redire. Néanmoins, cela donne une indication.

Si on réduit la période de recherche à l'après-guerre en élargissant le critère de base aux années boursières qui dépassent les +20%, nous continuons d'obtenir un avantage statistique par rapport au rendement moyen.

+13% par au lieu de +11% depuis 1950 soit un avantage statistique de +2% !

Surtout, nous avons 20 années en hausse sur 26 occurrences soit un taux de réussite qui grimpe à 77%.

Ce que je tire de ces infos, c'est qu'il existe un biais haussier pour 2022. Il est donc nécessaire d'avoir du lourd en terme de news négatives pour entraîner une année baissière.

L'événement probable le plus négatif est une hausse des fed funds à deux ou trois reprises. Nous savons depuis 1934 que la rentabilité des indices boursiers est terriblement dégradée quand les taux à court terme grimpent.

-3% de rendement moyen par rapport au benchmark de gains de +11% par an sur 88 ans.

Charles Dereeper


Twitter Facebook Linkedin email
Les derniers articles de l'auteur

Investir en Bourse avec Internet