bourse investir
OK

Day Trading - Qu'est ce que le day trading ? (1/2)

Très développé aux Etats-Unis, le Day Trading commence à percer dans l'hexagone et on compte de plus en plus d'adeptes de cette technique d'investissement très agressive. Le but du Day Trader (personne qui pratique le day trading) et de faire des allers-retours dans la journée, les achats et les ventes sont toujours clôturés avant la fermeture du marché, de sorte à avoir un portefeuille complètement liquide durant les heures de fermeture du marché (appelé « Overnight »).

La technique consistera a réaliser de petites plus-values en utilisant un fort effet de levier et en multipliant les transactions afin de maximiser le rendement. Ainsi le day trader profitera de la volatilité des marchés et se contentera de gains compris entre 0,5 et quelques pourcents sur chaque transaction. Certains investisseurs passent ainsi plusieurs dizaines d'ordres par jour.

daytrading

Chaque position étant fermée à la clôture du marché, le day trader n'hésitera pas à prendre des pertes lorsque cela s'avère nécessaire, pour cela il n'attendra pas d'avoir perdu 10% sur sa position. Le but du jeu est de faire plus de « trades » gagnants que de perdants et faire en sorte que lorsqu'ils sont perdants, ils soient le plus petit possible.

Si la discipline apparaît séduisante, il faut tout de même s'entourer de précautions avant de se lancer dans l'aventure. Aux Etats-Unis, les statistiques des brokers montrent que 90% des day traders perdent de l'argent. Nous allons, ici, essayer de dresser un panorama des règles de bases et des questions que vous devrez vous posez avant d'aborder cette technique très « sportive ».

Avec quel capital commencer ?

La somme minimale pour pratiquer le day trading n'est pas très importante. En effet à la différence de l'investissement boursier classique, vous ferez jouer l'effet de levier (sur les actions ou les futures) qui démultiplie vos possibilités financières et vous concentrez sur quelques lignes uniquement. Il n'est pas rare que le day trader ne soit positionné que sur une action à la fois avec un effet de levier maximal.

En conséquence un budget, même modeste (quelques milliers d'euros), peut suffire. Il suffira juste que les frais de courtage n'amputent pas trop vos petits pourcentages de gain.

Quel broker choisir ?

Cette étape représente un choix cornélien. L'évidence veut que les frais de courtage soit très faibles, en effet, imaginez que l'aller retour vous coûte 2% de frais, étant donné que vous jouez sur de petites variations il vous sera très difficile de rentrer dans vos frais et par conséquent la seule personne que vous enrichirez sera votre intermédiaire financier.

Mais au delà du coût des transactions, la qualité du service requiert une importance capitale. Vous devrez vous assurer que votre broker dispose d'un accès rapide, qu'il n'est pas embouteillé aux heures de pointe (ouverture ou clôture du marché), que son système informatique est fiable et que vous avez la possibilité en cas de difficulté de passer par d'autres voies : téléphone, mobile, fax.

Lorsque vous êtes positionné sur un titre, chaque minute compte. L'impossibilité de passer votre ordre peut vous coûter cher en cas de forte volatilité sur le marché. De même si le transfert de votre ordre dans le carnet d'ordre prend 5 minutes, il y a peu de chances pour qu'il soit exécuté dans les conditions où vous l'aviez décidé.

Les marchés pour pratiquer le day trading

Deux conditions doivent être réunies pour pouvoir vous y adonner : la liquidité doit être importante ainsi que la volatilité. La liquidité est définie par le nombre d'échanges qui ont lieu chaque jour sur un titre, des valeurs comme Alcatel, Orange ou Vallourec sont de celles-là à Paris. Plusieurs millions de titres sont échangés chaque jour sur ces actions, ce qui vous assure de pouvoir rentrer ou sortir du titre à tout moment, il y a toujours une contrepartie prête à racheter vos actions ou à vous en vendre.

Les titres qui présentent cette forte liquidité sont peu nombreux sur le marché parisien des actions, hormis celles qui composent le CAC 40 (et encore les plus importantes), la liquidité des autres est beaucoup trop faible. On peut trouver quelques titres très travaillés sur d'autres marchés mais ils sont plus rares.

Si vous réalisez du day trading sur actions, le royaume de la liquidité reste avant tout les Etats-Unis avec les titres phares du Dow Jones ou du Nasdaq. De même, les futures représentent une très bonne alternative, ces produits dérivés offrent de plus, un effet de levier considérable. Ces marchés offrent ainsi de nombreuses possibilités de trader en ligne.

Enfin une importante volatilité sur les titres travaillés est la deuxième condition importante. On dit d'un titre qu'il est volatile, lorsque les variations qu'il enregistre au cours des séances est important (plus de 5%). Le Day trader recherchera ces valeurs pour ses opérations, il faut que la variation soit relativement importante pour permettre de dégager des profits dans la journée, une fois déduits les frais de courtage.

Ce sont le plus souvent les valeurs technologiques qui seront privilégiées, leurs variations quotidiennes dépassent fréquemment les 5 à 10%, de quoi donner de la marge au day trader.

suivant

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

A lire également
Pour aller plus loin