OK
Accueil > Communauté > Forum Général

Et à la fin il ne restera plus que l'OR. - Page 3



Luncyan Luncyan
19/08/2021 08:45:04
0

Mon graph est plus lisible encore lol

  
Répondre
MITTE MITTE
19/08/2021 08:39:03
1

Grph plus lisible.

  
Répondre
MITTE MITTE
19/08/2021 08:36:39
1

Le " p'tit " graph pour terminer les posts du jour :

Suite à la publication des minutes de la FED l'OR est en baisse actuellement.

On notera, humblement, que graphiquement nous nous attendions à une hausse qui se ferait poussive du fait de la divergence qui existait sur le graph entre la position des cours et de la lagging span vs celle de la tenkan et de la kijun.

On dira, parodiant un peu Corneille, molière ou Boileau, je ne sais plus trop, que " le fondamental tient le graph en l'état ".

On y est, ça commence à coincer. Un peu.

Commentaires sur le graph.

  
Répondre
MITTE MITTE
19/08/2021 08:19:48
0

Le procès-verbal publié hier soir a laissé entendre que la Fed pourrait commencer à réduire ses achats d’actifs dès cette année.

Ce qui, logiquement, a fait grimper le $ et donc l'Or en pâtit puisqu'elle est en légère baisse actuellement ( ainsi que le Bitcoin, mais ça c'est peut-être et aussi une autre histoire ).

Voyons voir de plus près :

"
Les Minutes de la Fed font chuter les Actions et dopent le Dollar
Economie Il y a 2 heures (19/08/2021 05:13)
1

Les Minutes de la Fed font chuter les Actions et dopent le Dollar © Reuters.

Investing.com – Les Minutes de la Fed publiées hier soir, jugées hawkish, ont eu un impact baissier sur les bourses US, entrainant un retournement de tendance et une clôture dans le rouge, alors que les actions US progressaient avant l’événement. Sur le Forex, le Dollar a rebondi, poussant la paire EUR/USD dans une nouvelle baisse, actuellement vers 1.1670.

En effet, le principal élément à retenir du procès-verbal de la réunion de juillet est les responsables de la Réserve fédérale prévoient de réduire le rythme de leurs achats mensuels d'obligations, probablement avant la fin de l'année.

"En ce qui concerne l'avenir, la plupart des participants ont noté que, à condition que l'économie évolue globalement comme ils le prévoient, ils ont jugé qu'il pourrait être approprié de commencer à réduire le rythme des achats d'actifs cette année", indique le procès-verbal, qui ajoute que l'économie a atteint son objectif en matière d'inflation et qu'elle est "proche d'être satisfaite" de la progression de la croissance de l'emploi.

La Fed souligne l'absence de lien entre tapering et hausse de taux

Cependant, la Fed a aussi insisté dans les Minutes sur l’absence de lien entre le début du tapering et le compte à rebours vers la hausse des taux :

Le FOMC a en effet souligné la nécessité de "réaffirmer l'absence de tout lien mécanique entre le calendrier de la réduction progressive des taux d'intérêt et celui d'une éventuelle augmentation de la fourchette cible du taux des fonds fédéraux".

Les responsables de la Fed ont répété à plusieurs reprises que la réduction progressive des achats d’actifs se fera en premier lieu, et qu'il est peu probable que les taux d'intérêt soient relevés tant que le processus n'est pas achevé et que la banque centrale n'augmente plus son bilan.

Enfin, en ce qui concerne l’économie en général, les Minutes de la Fed ont donné une image généralement optimiste de l'économie, avec certains bémols.

Les responsables ont jugé que "l'incertitude était assez élevée" quant aux perspectives, la variante delta de Covid-19 posant un défi et l'inflation un autre. Certains membres ont noté des "risques à la hausse pour l'inflation", en particulier que les conditions que les responsables de la Fed ont qualifiées de transitoires pourraient durer plus longtemps que prévu.

*******************************************************************

Alors on résume ( amha ) :

- de belles paroles pour le moment,

- de possibles réductions de rachats d'actifs mais,

- pour le moment pas de hausse de taux de prévu et,

- un " aspect transitoire " de l'inflation " qui pourrait durer ...

L'Or va certainement se calmer après son rebond technique mais pour le moment ça devrait ( encore ) tenir tant " l'incertain " reste majeur et ce n'est pas les chiffres du variant Delta dans le monde qui en attesteraient du contraire.

  
Répondre
IZEK IZEK
19/08/2021 08:03:30
0

Perso je pense que l or risque d exploser a voir .

  
Répondre
MITTE MITTE
19/08/2021 08:00:05
1

2 ème article aussi intéressant que le précédent.

Désolé les gr

**************************************************************

Le grand retour de l’inflation ? (rapport In Gold We Trust)
Par
Nicolas Perrin -
16 août 2021

La question centrale qui occupe les banquiers centraux et les commentateurs est de savoir si l’inflation n’est que « transitoire » ou bien si elle est train de s’installer durablement. Dans leur rapport In Gold We Trust 2021, Ronald-Peter Stöferle et Mark J. Valek (S&V) apportent une réponse tranchée.

Hausse de l’inflation : simple transition ou « retournement fondamental » ?

Vous vous souvenez de la thèse centrale à laquelle l’édition 2021 du rapport In Gold We Trust doit son titre : « Changement de climat monétaire ».

Et bien nous allons enfin pouvoir entrer dans le vif du sujet.

Les banquiers centraux ne cessent de le marteler : le retour de l’inflation ne serait que « temporaire ».

21 juin : « Lagarde : L’inflation s’est accélérée au cours des derniers mois dans la zone euro, en grande partie en raison de facteurs temporaires, notamment de fortes hausses des prix de l’énergie. L’inflation globale devrait encore augmenter vers l’automne, toujours sous l’effet de facteurs temporaires. »

22 juin : « Le président de la Fed, Jerome Powell, estime que l’inflation élevée est temporaire et qu’elle va « s’estomper ». »

S&V ne voient pas du tout la situation de la même façon :

« La hausse actuelle des taux d’inflation annonce un retournement fondamental. S’il est vrai qu’une hirondelle ne fait pas le printemps, ce sont désormais d’innombrables hirondelles que l’on aperçoit dans le ciel. Et elles annoncent un changement, un changement de climat monétaire. […] Si les facteurs déflationnistes ont été dominants au cours des dernières décennies, ils s’affaiblissent de plus en plus et sont éclipsés par la dynamique inflationniste, et ce à court, moyen et long termes.»

Comme vous le savez, les deux Autrichiens ne sont pas du genre à faire de telles annonces à la légère. Leurs pronostics sont toujours solidement étayés sur le plan fondamental.

Qu’est-ce qui pourrait faire grimper l’inflation à court terme ?

S&V évoquent 3 raisons principales pour que l’inflation perdure dans les mois à venir :


En 2021, la croissance de la masse monétaire ne devrait pas être aussi extrême qu’elle l’a été en 2020, mais elle restera néanmoins élevée. « La fin de la politique monétaire ultra-laxiste n’est pas à l’horizon, et encore moins un resserrement de la politique monétaire. Jerome Powell, par exemple, ne prévoit pas de hausse des taux d’intérêt avant 2023 », rappellent S&V.A l’issue du premier semestre, on constate en effet que la croissance de M2 aux Etats-Unis a grosso modo été divisée par 2 depuis son plus haut de 2020, mais qu’elle reste à un niveau historiquement exorbitant, comme le rappelait récemment Lyn Alden.

Au-delà de la simple croissance de M2, S&V précisent que l’inflation a tendance à suivre les hausses du ratio M2/habitant. Or ce dernier a explosé en 2020, et l’écart de 28 points qui le sépare du niveau d’inflation est sans précédent historique.

« Un écart similaire n’a été observé qu’une seule fois dans l’Histoire, en 1943, en temps de guerre, alors que l’inflation a atteint plus de 18% trois ans plus tard », observent S&V.

Le contrôle de la courbe des taux est déjà en train de se répandre au sein des banques centrales. « Les principales banques centrales se sont prononcées – implicitement – en faveur d’un plafonnement des taux obligataires. L’Australie a déjà introduit un plafond, tandis que la BCE veille explicitement à ce que les taux des obligations souveraines des États membres ne soient pas trop éloignés les uns des autres », relèvent S&V.

La vitesse de circulation de la monnaie est vouée à augmenter sous l’effet des déconfinements et de l’épargne forcée constituée alors que les économies tournaient au ralenti.

Et pour S&V, l’inflation n’a pas vocation à n’être qu’un simple feu de paille.

Qu’est-ce qui pourrait faire grimper l’inflation à moyen terme ?

Ici, les arguments de S&V sont beaucoup plus nombreux. Ils évoquent 10 raisons principales pour que l’inflation perdure :

Les banques centrales adoptent un discours de plus en plus laxiste vis-à-vis de l’inflation. « La Fed a déjà modifié son objectif d’inflation à la hausse en passant à un ciblage de l’inflation moyenne (« average inflation targeting »). D’autres banques centrales envisagent des ajustements similaires. » Un pronostic assez bien senti puisque la BCE a emboîté le pas à la Fed le 8 juillet.

Auparavant, face à l’inflation, les banques centrales essayaient d’ « arriver à l’heure ». Désormais, elles cherchent plutôt « être en retard à dessein », pour reprendre la formule de Bill Dudley. S&V font par ailleurs remarquer que « le ciblage de l’inflation moyenne devient d’autant plus problématique que la période de calcul de la moyenne s’allonge »…

Vient ensuite l’éléphant dans le couloir : « La situation sur le plan de la dette, en particulier au niveau étatique, s’est nettement détériorée. Des hausses significatives des taux d’intérêt ou même une réduction des programmes d’achat d’obligations de plusieurs milliards de dollars américains sont pratiquement impossibles. » (nous y reviendrons)

S&V estiment « probable » une désintégration de l’économie mondiale, au sens d’un commerce international qui se déglobaliserait pour se régionaliser, entraînant ainsi des pressions à la hausse sur les prix. La lutte contre le changement climatique et la fiscalité afférente joueront dans ce sens, et l’Union européenne pourrait bien être aux avant-postes de ce mauvais scénario économique.

Dans le même genre, l’importance croissante des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (Environmental, Social, and Governance – ESG) va rendre l’accès aux capitaux de plus en plus difficile pour le secteur des matières premières. « De nombreux éléments indiquent que les énergies alternatives rendront le mix énergétique nettement plus cher », écrivent les deux Autrichiens.

S&V anticipent également une hausse de l’inflation en Chine, sous l’effet de l’appréciation probable du renminbi, « la seule grande devise au monde qui offre des taux réels positifs. » Une telle évolution « augmenterait les prix à l’importation pour le reste du monde, donc les pressions inflationnistes en Chine. »

Vient ensuite une considération d’ordre géopolitique avec des tensions croissantes entre les États-Unis et la Chine, ainsi qu’entre les États-Unis et la Russie. Si celles-ci étaient amenées à s’envenimer, le commerce international en pâtirait alors à l’échelle mondiale. S&V ajoutent, en conclusion de leur rapport, que « Les États-Unis pourraient maintenant se diriger vers une période similaire de nouvelle guerre froide, mais cette fois avec la Chine comme rival, qui défie de plus en plus l’hégémon chancelant. » Une situation qui, à l’époque de l’affrontement larvé avec l’URSS, a lourdement pesé dans la formation de l’inflation des années 1970.

Comme vous le savez, il n’y a pas d’inflation durable sans hausse des salaires. Cependant, au niveau de l’emploi, on constate « une pénurie de main-d’œuvre dans certaines industries, des salaires minimums en hausse et des coûts unitaires de main-d’œuvre en augmentation au niveau mondial. » Encore une situation qui fait pencher la balance du côté de la reflation.

S&V évoquent ensuite le fait que de plus en plus de décideurs politiques n’ont jamais connu d’inflation de leur vie, et en sont donc d’autant moins méfiants. On peut en dire autant des professionnels de la finance puisqu’« il n’y a pratiquement aucun gestionnaire de fonds aujourd’hui en poste qui ait connu un environnement inflationniste au cours de sa carrière active d’investisseur », font remarquer S&V.

Ce remplacement d’une génération par une autre se produit alors même que les pays de l’OCDE changent de braquet dans la transition écologique de leurs économies, et que la politique monétaire est en train de fusionner avec la politique budgétaire, politisant encore plus l’action des banques centrales au gré de la hype verte. Là encore, la BCE a confirmé le 8 juillet qu’on la trouvera en première ligne dans ce combat.

Enfin, comme en période de guerre, les banques centrales semblent avoir fait une croix sur leur indépendance vis-à-vis du pouvoir politique, et en sont fort aise. « Les banques centrales se considèrent de plus en plus comme des soutiens actifs des programmes politiques, et donc comme des financiers de l’État, plutôt que comme des gardiens de la monnaie », écrivent S&V.

Ce n’est pas tout car ce n’est pas que l’ambiance monétaire qui a vocation à changer selon les deux Autrichiens, mais bien le « climat ».

Et à long terme : inflation ou déflation ?

Lorsqu’ils scrutent l’horizon, S&V aperçoivent avant tout « l’évolution démographique massive à laquelle l’Europe en particulier, mais surtout la Chine, sont confrontées », laquelle « aura un effet inflationniste ».

Voilà la batterie d’arguments qui amènent S&V à miser sur un « changement de climat monétaire » qui interviendra à court terme, et se perpétuera à moyen et long terme.

La semaine prochaine, nous verrons que ce pronostic, s’il se réalise, aurait des conséquences dramatiques pour les épargnants, et ce du fait du niveau d’endettement des Etats.

A lundi !


Message complété le 19/08/2021 08:00:52 par son auteur.

Désoé les graphes sont absents : les consulter sur l'article original.

  
Répondre
Luncyan Luncyan
19/08/2021 07:34:34
1

Rien à ajouter

Message complété le 19/08/2021 07:34:39 par son auteur.

= go 20k

  
Répondre
MITTE MITTE
19/08/2021 07:32:19
1

Une traduction par interner d'un très très intéressant article ( amha ) sur les raisons du flash krach récent sur l'OR.

Je n'en retiens pour ma part que des choses positives.

*************************************************************

Les hedge funds fuient le marché de l'or dans la panique - Données CFTC

Neils Christensen lundi 16 août 2021 12:13

Nouvelles de Kitco

(Kitco News) - Comme prévu, les dernières données de la Commodity Futures Trading Commission montrent un changement significatif sur le marché de l'or après le krach éclair de la semaine dernière, les fonds spéculatifs et les gestionnaires de fonds liquidant leurs paris haussiers et ajoutant au positionnement baissier.

"Peut-être serait-il plus exact de dire qu'ils ont fui dans la panique", a déclaré Daniel Briesemann, analyste des métaux précieux chez Commerzbank.

Le rapport désagrégé CFTC sur les engagements des commerçants pour la semaine se terminant le 10 août a montré que les gestionnaires de fonds ont abandonné leurs positions longues spéculatives brutes sur les contrats à terme sur l'or du Comex de 21 028 contrats à 111 892. Dans le même temps, les positions courtes ont augmenté de 33 442 contrats à 76 489.

La longueur nette de l'or s'élève désormais à 35 000 contrats, en baisse de près de 64 % par rapport à la semaine précédente. La longueur nette de l'or est actuellement au plus bas depuis cinq mois.

Les dernières données commerciales incluent l'action des prix de dimanche soir, où 24 000 contrats à terme sur l'or évalués à 4 milliards de dollars étaient de l'or au début de la séance de négociation asiatique.

"Les bonnes données sur l'emploi ont incité les marchés à croire que la Fed est plus susceptible qu'improbable de commencer lentement à réduire l'accommodement monétaire, en commençant par réduire son programme d'achat d'actifs. Les taux plus élevés associés et les attentes plus positives en USD ont convaincu les traders d'augmenter fortement leurs positions courtes car ils parient sur des prix plus bas et coupent les positions longues en pensant qu'une hausse est peu probable », ont déclaré les analystes des produits de base chez TD Securities.
"Comme la variante delta réduit les attentes de croissance économique à travers le monde, il est probable que les spécifications pourraient bien continuer à couvrir à court terme au milieu du récent rebond des prix."

Selon certains analystes, le rebond de la semaine dernière sur son plus bas de plusieurs mois a créé un solide graphique haussier technique après que l'or ait maintenu un niveau de support critique. Certains analystes ont noté que la forte réduction du positionnement haussier de l'or aurait pu être bien pire.

John Reade, stratège en chef de l'or au World Gold Council, a déclaré dans un commentaire sur Twitter que le positionnement spéculatif avait été beaucoup plus baissier au cours des années précédentes.

Ce n'est pas seulement l'or qui souffre d'un changement de positionnement spéculatif. Le sentiment parmi les hedge funds est devenu considérablement baissier, selon les dernières données commerciales.

Le rapport désagrégé a montré que les positions longues spéculatives brutes gérées par l'argent sur les contrats à terme sur l'argent du Comex ont chuté de 4 247 contrats à 46 631. Dans le même temps, les positions courtes ont bondi de 9 423 contrats à 34 891.

La longueur nette de l'argent s'élève à 11 740, en baisse de près de 54 % par rapport à la semaine précédente. Le prix de l'argent a connu une baisse de près de 3 $ au cours de la période d'enquête, les prix tombant à un creux de plusieurs mois à 22,28 $ l'once.

Commerzbank a noté que la longueur nette de l'argent est à son point le plus bas depuis mai. Cependant, ils voient l'évolution des prix de l'or et de l'argent comme une évolution positive.

"Cela aura sans aucun doute vu un certain nombre de mains tremblantes se dissiper du marché, à la fois pour l'or et l'argent. Nous voyons cela comme un ajustement positif, comme le confirment les tendances des prix de ces derniers jours", a déclaré Briesemann.

Alors que l'or et l'argent ont été les plus touchés par les matières premières, les hedge funds ont également augmenté leur positionnement baissier sur le cuivre.

Le rapport désagrégé du cuivre a montré que les positions longues brutes spéculatives gérées par l'argent sur les contrats à terme sur le cuivre de haute qualité du Comex ont chuté de 2 815 contrats à 62 475. Dans le même temps, les positions courtes ont augmenté de 4 729 contrats à 31 373.

La longueur nette du cuivre est tombée à 31 102 contrats, en baisse de 19,5% par rapport à la semaine précédente. Au cours de la période d'enquête, le prix du cuivre est tombé sous le support initial à 4,30 $ la livre.
Par Neils Christensen

Pour les nouvelles de Kitco

  
Répondre
MITTE MITTE
18/08/2021 10:09:02
1

Et bien la hausse continuerait-elle ? Enfin la hausse, la rattrapage du dernier mouvement de baisse plutôt.

Les cours sont venus pile poil faire leur pull back juste sous l'ancien SOH devenu, du fait de la jambe de baisse, résistance. Magique, non ?

La lagging span, de son côté, a franchi l'extension de plat de kijun évoquée hier à 1519, 91 € et est venue clôturerà 1525,52 € juste au-dessus de l'extension de plat de kijun à 1524,80 €. Elle avale un à un toutes les résistances qui étaient au-dessus d'elle et s'apprêterait à sortir de son nuage qui est actuellement à 1530,49 €

Que demande le peuple, hein ?

Les indicateurs, CCI, Adx et MACD continuent eux aussi de reprendre du poil de la bête.

Deux bémols toutefois et pas des moindres : la divergence entre les cours et les deux droites tenkan et kijun. La 1 ère baisse alors que les cours montent, la deuxième reste stable.

C'est cette situation qu'il faut résoudre avant de considérer que nous serions repasser haussier en journalier.

Soyons aussi clairvoyants les stats US hier des ventes au détail sont loin, très loin d'être au top. On verra les stats des permis de construire ce soir.

Ce soir il y a les minutes de la FED et il semblerait surprenant qu'elles révèlent un taux hawkish tant l'environnement futur ets toujours, amha, incertain.

Donc pour le moment biais favorable à l'Or que de plus en plus de BC de divers pays achète dans un souci de diversification maximum de leurs avoirs.


  
Répondre
MITTE MITTE
17/08/2021 10:07:03
1

L'Or aurait-elle décidé de (re)franchir le Rubicon ?

Elle clôture au-dessus du nuage, le SAR passe positif, la lagging span, de son côté ( sur la gauche ) s'est affranchie de l'ancien support devenu résistance, a franchi " sa " tenkan à 1504,69 € et " sa " kijun à 1517,41 € pour venir mourir à 1517,68 € juste sous une extension de plat de kijun à 1519,91 €.

C'est pas trop mal, sauf que la hausse de l'once se fait actuellement sans l'appui de la tenkan et de la kijun, parallèles sur les niveaux des 1466 et 1471 €.

On n'est pas encore repasser haussier en journalier, il faut pour cela que la lagging span sorte de son nuage en franchissant les 1540 € l'once, que les droites tenkan et kijun veuillent bien se remettre en position plein nord, que le nuage futur oblique lui aussi.

Bon, on sait que Rome ne s'est pas faite en un jour, donc patientons.

Le CCI est maintenant dans sa zone d'évolution normale, - 100 / + 100, la MACD amorce doucement sa remontée, la convalescence est lente.

Il faut dire que le flash krach ( qui a pris certes la suite des bons chiffres du NFP ) mais dont on ignore la cause - manipulation des opérateurs fortement positionnés à la baisse ( il y en a un paquet paraît-il ), erreur d'un trader et les algos suivent bêtement ) a " sonné " l'Or. Ce qui est intéressant c'est que la remontée à partir des 1392 € s'est fait aussi vite ...

Côté fondamental, la stat US d'hier n'est pas terrible, le variant Delta continue d'inquiéter, le blé dur canadien a pris + 30 % de hausse à cause des incendies dans l'Ouest canadien, le prix des céréales grimpent vu que la Chine en importe plus, les taux obligataires US se calment de nouveau, etc ...

Tout ça c'est bon pour l'Or.

Mais, amha, il en faudrait plus pour qu'elle grimpe encore, et qu'elle grimpe sereinement.

Il faudrait que la situation empire ?

Ben, désolé, mais j'ai bien peur que oui.


  
Répondre
MITTE MITTE
13/08/2021 11:41:14
1

On est venu buter hier pile sous la droite anciennement SOH et actuellement résistance.

Simple pull back avant de redescendre ou, comme déjà souligné, remontée poussive du fait que la tenkan commence à diverger et que la kijun se metrra à faire de même dans les prochains jours ?

On devrait vivoter ainsi et tant qu'on ne re-casse pas les 1483 €, il n'y aura pas trop de mal.

  
Répondre
MITTE MITTE
12/08/2021 10:40:00
1

Y-a du mieux.

Comme espéré on réintègre les BB et la hausse du jour vient mourir sous le 1er ex SOH, devenu résistance, que nous ayons à franchir On remarquera que la laggin span, elle, est venue précisément rebondir sur cette droite, ce qui est plutôt bon signe validant ainsi l'arrêt du correctif baissier et le début de la " remontada ".

On revient donc dans le range 1483 € / 1549 € ( extension de plat de kijun et extension de plat de tenkan ).

Du côté des indicateurs le CCI poursuit son rétablissement et arrive à la frontière de sa zone de survente, l'Adx produit toujours son effort et la MACD semble stabiliser sa baisse.

Les jours qui viennent risquent d'être poussifs car, mathématiquement, les deux droites tenkan et kijun devraient baisser un peu alors qu'on attendrait que les cours, au contraire, remontent. Cette divergence devrait ralentir le franchissement du nuage par les cours, condition essentielle à remplir pour repasser haussier, en soulignant que la lagging span doit faire de même de son côté, faute de quoi la sortie haussière des cours ne pourrait être validée en Ichimoku.

Côté fondamental, il faut reconnaître que la faiblesse de l'inflation Core aux USA ( moins élevée qu'attendue ), que les combats du variant qui ne semblent pas, globalement parlant, lâcher prise, entraînant la baisse du $ et des taux us militent en faveur de l'or, tout au-moins ne militent pas en faveur de la poursuite du décrochage récemment entamé.

Inflation plus faible qu'attendue certes, mais inflation forte en Allemagne, pénurie de composants, tensions sur le bois, nouveau plan de Biden, réchauffement climatique dont on ne sait ni d'Eve, ni d'Adam comment va-t-il être traité par les princes qui nous gouvernent et accepté par les peuples concernés, bien des sujets qui auraient tendance à garder à l'or les pieds au chaud, non ?

L'once d'Or en € en légère hausse actuellement à 1494,52 €.


  
Répondre
MITTE MITTE
11/08/2021 15:05:47
1

Clôture au-dessus de la tenkan et de la kijun, c'est déjà ça.

La réintégration des BB se fait attendre, espérons là pour les jours à venir.

La remontée pourrait être poussive, la tenkan et la kijun devant intégrer dans leurs cours la chute de ces jours derniers et ne pourront pas venir immédiatement en appui du cours de l'once.

Il nous faut repasser dans un 1er temps les 1483 € et faire de niveau de nouveau un support.

Le CCI, toujours en survente semble vouloir terminer sa respiration et l'Adx se redresse lui aussi. Y-a plus qu'à attendre que la MACD fasse de même.

Du côté du fondamental on se demande bien comment, avec le nouveau plan de Biden de 3500 milliards de $ ( qui vient s'ajouter aux 1900 milliards de $ du plan consacré aux infrastructures ) la FED pourrait se permettre de mettre des bâtons dans les roues de Biden en remontant ou juste, en indiquant vouloir le faire ( ce qu'elle se garde bien pour le moment de dire ) les taux d'intérêts.

D'autre part Israël, en pointe sur la lutte contre la Covid évoque maintenant la possibilité d'une 3 ème dose ...pour éviter un nouveau confinement ...

" Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a ordonné mardi soir que la troisième dose du vaccin contre le coronavirus soit administrée aux Israéliens âgés de plus de 45 ans dans les prochains jours, rapportent les médias.
Actuellement, les troisièmes doses ne sont administrées qu'aux personnes âgées de plus de 60 ans.
Au vu de l'augmentation importante des nouveaux cas quotidiens (plus de 6.000 mardi), les autorités sanitaires devraient autoriser la vaccination avec la 3e dose d'une partie plus importante de la population "

Il semblerait également qu'aux USA les enfants soient beaucoup plus atteints qu'auparavant.

Etc ... etc ...

De plus les chiffres du jour sur l'IPC core aux USA laissent quand même beaucoup de souplesse à la FED :

14:30 USD IPC core (Mensuel) (Juill.) 0,3% 0,4% 0,9%

Alors ...

Message complété le 11/08/2021 15:17:05 par son auteur.

" Le débat sur l'inflation et la bonne santé du marché du travail ont favorisé ces derniers jours la remontée rapide des rendements obligataires américains mais les chiffres publiés mercredi ont interrompu ce mouvement: vers 12h50 GMT, le rendement des bons du Trésor à dix ans retombait à 1,34% après avoir atteint 1,378%, son plus haut niveau depuis près d'un mois.

Sur le marché des changes, le dollar cédait près de 0,2% au même moment face à un panier de devises de référence.

A Wall Street, qui se préparait à un léger repli avant la publication des statistiques, les contrats à terme sur les principaux indices sont repassés en territoire positif."

  
Répondre
MITTE MITTE
10/08/2021 08:30:47
1

Bon l'or vit des moments un peu agités " dirons-nous.

Hier matin, flash krach, près de 7 % de baisse vs à la clôture de vendredi ! Puis l'Or remonte et vient de " stabiliser "à 1475 € juste au-dessus du support constitué à 1463 € / 1464 €par une extension de plat de kijun et une extension de plat de SSB.

L'ancien support des 1483 € ( extension de plat de kijun ) redevenant résistance.

Après le T1 de vendredi, on fait un T2 hier, ce serait bien que l'on réintègre les BB aujourd'hui

Encore et toujours les " répliques sismiques " des chiffres du NFP. Le CCI explose à la survente à - 470 ! excusez du peu. Les inquiétudes sur les conséquences économiques et financières d'une possible extension du variant Delta sur l'économique mondiale nous sauvent actuellement la mise. Les opérateurs sur les marchés obligataires craignant que la FED ne soit encore obligée de continuer à agir et à maintenir des taux aussi bas que possible.

On passe en Ichimoku dans une configuration baissière en journalière, on l'était déjà en hebdo, mensuel et trimestriel cependant toujours haussiers.

L'Or prendra-t-elle ses quartiers d'hiver et se mettra-t-elle à hiberner ? Ou serions-nous revenus sur des niveaux d'achat avant une reprise graduelle ?

Les questions méritent d'être posées. Les réponses seront peut-être plus difficiles à formuler.


  
Répondre
Luncyan Luncyan
08/08/2021 15:08:39
1

Sur le fil pour le cuivre

  
Répondre
MITTE MITTE
07/08/2021 23:03:23
1

Aïe !

Et oui le NFP fait mal. 😡

Les bons chiffres de l'emploi US conduisent les marchés à penser qu'ils amèneront la FED à être plus en retrait dans sa politique de soutien ce qui devrait favoriser le dollar et faire grimper les taux d'intérêts. Ce qui n'est pas bien sur favorable à l'or.

C'est tout au-moins ce que les marchés pensent, car de politique de retrait Jérôme Powell disait il y a peu qu'il n'en était pour le moment pas question.

A suivre donc surtout qu'à part les bancaires et malgré de nouveaux plus hauts aux USA notamment sur le DJ les marchés n'ont quand même pas salué avec éclat ces chiffres de l'emploi, les technos en pâtissant notamment.

Tout n'est donc pas aussi clair que cela.

Graphiquement il est certain que le quasi marubozu rouge de vendredi n'est pas sympathique, il casse avec force la kijun, transperce le nuage et sort en-dessous de celui-ci.

Le support à 1519 € ( extension de plat de kijun ) sur lequel les cours étaient venus s'appuyer du 7 juillet au 5 août a donc fini par lâcher.

Heureusement que, concomitamment, le Super-Trend arrête les cours et que la bougie journalière du 1er juillet stoppe pour sa part la lagging span. Deux " obstacles " de circonstances qui " tombent " bien.

On peut toujours également se rassurer en se disant qu'on est toujours dans le range déjà cité, 1483 € / 1549 € et que si l'on a cassé un SOH nous en avons encore un autre légèrement en-dessous.

Enfin le CCI est en survente à - 247,52 et le gros de la baisse n'aurait-il pas été effectué ?

Donc 1483 € à ne pas casser.

  
Répondre
MITTE MITTE
30/07/2021 15:55:01
2

Bon, faut se remettre au taff.

Alors ?

Et bien écrit dernièrement :

" MITTE 27/07/2021 06:57:30

1519 € à ne pas casser.

Message complété le 27/07/2021 07:06:36 par son auteur.

La tenkan de la lagging span a bien retenu cette dernière ( 1522,30 € pour 1522,84 € )

Voyons voir si rebond il y aura sur ces bases "

******************************************************

Pour le moment l'extension de plat de kijun à 1519 €, qui avait précédemment servi de support, a remis le couvert en permettant à l'once d'or en € de rebondir sur ce niveau.

On sort du nuage, on clôture également au-dessus de la tenkan et la lagging span, de son côté, rebondit également sur la tenkan à 1521 €.

Certes c'est fragile, on est toujours dans un range 1483 € / 1549 € et la réaction des cours sur les 1549 € sera intéressante.


  
Répondre
MITTE MITTE
27/07/2021 06:57:32
0

1519 € à ne pas casser.

Message complété le 27/07/2021 07:06:36 par son auteur.

La tenkan de la lagging span a bien retenu cette dernière ( 1522,30 € pour 1522,84 € )

Voyons voir si rebond il y aura sur ces bases.

  
Répondre
Sioupeur Sioupeur
26/07/2021 12:30:44
1

Salut Luncyan


Or et métaux précieux : 15%


C'est la ligne la moins disante cette année


@+

  
Répondre
Luncyan Luncyan
26/07/2021 12:28:17
0

Bonjour Sioupeur,


Quelle est la part que tu alloués à l'or ?

  
Répondre

Forum de discussion Général

202108190845 756850
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.