bourse investir
OK

Stratégies bottom up et top down

De la famille des modes de gestion traditionnelle active, le "bottom-up" et le "top-down" sont deux modes de gestion opposés. Les gestionnaires gèrent leur portefeuille en fonction de l'une ou de l'autre de ces approches. Nous allons ici expliquer ces deux méthodes afin que vous puissiez avoir un exemple de gestion de portefeuille.

Gestion "Bottom-Up"

La gestion "Bottom-Up", également appelée "stock picking" ou encore méthode ascendante, est un mode de gestion de portefeuille qui consiste à investir dans une société dont on estime le cours du titre sous évalué par le marché malgré un fort potentiel de rendement.

En d'autres termes, elle privilégie avant tout les caractéristiques des titres avant celles du secteur de la société ou de la conjoncture économique.

Plébiscitée par des grands noms de la finance comme Warren Buffet ou Peter Lynch, cette méthode consiste à acheter des titres de compagnies autonomes face à leur environnement économique et dont la capacité à s'auto-développer par leurs propres moyens est importante.

Gestion "Top-Down"

Ce mode de gestion également appelé méthode descendante, est radicalement opposé à la gestion "bottom-up". Ainsi cette approche consiste tout d'abord à faire une analyse macro-économique et géographique de l'ensemble des secteurs afin d'en extraire les secteurs qui présentent le plus fort potentiel de hausse.

Une fois cette analyse faite, l'investisseur doit affiner son étude afin de sélectionner les titres possédant le plus fort rendement selon ses prévisions. Ce mode de gestion s'appelle le mode "top-down". Les partisans de cette gestion pensent que la conjoncture économique générale ainsi que la dynamique d'un secteur influent énormément sur le rendement d'un titre.

Une fois évaluées les perspectives économiques futures, l'investisseur décide des investissements par pays ou région, puis il détermine quelles industries sont les mieux à même de bénéficier d'une optique économique favorable avant de partager ses investissements entre les différents secteurs retenus en y choisissant les titres avec les plus forts rendements.

Conclusion

Ces deux modes de gestion peuvent aussi bien s'appliquer à une analyse technique qu'à une analyse fondamentale. A titre de comparaison, une analyse technique top-down consistera à analyser le marché général et à en extraire les secteurs proposant un aspect plus "positif" que les autres. Ensuite on en extrait les titres qui donnent les plus forts signaux haussiers pour les prochaines semaines ou les prochains mois.

A l'inverse, l'approche bottom-up consistera à focaliser son attention sur les graphiques boursiers des compagnies.

La plus part des investisseurs, peut-être vous en premier, aura généralement une approche de type top-down. En effet, nombreux sont ceux qui orientent leurs investissements selon les recommandations des courtiers. Ces personnes sont alors appelées des "investisseurs top-down".

Les connaissances, l'expérience, ainsi que les qualifications requises pour ces deux modes de gestion étant totalement différentes, c'est à chacun d'entre vous de se forger sa propre opinion sur sa volonté d'investissement ainsi que sur son mode de gestion active.

Alors vous êtes plutôt "bottom-up" ou "top-down"?

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

A lire également
Pour aller plus loin