bourse investir
OK

Principales stratégies des hedge funds

La gestion alternative a subi d'importantes évolutions depuis la création du premier hedge fund, de type long-short Equity a la fin des années 1940 par Alfred Winslow Jones. Au fil des années, de nouvelles techniques de gestion sont apparues grâce à la création de nouveaux supports d'investissements et l'émergence de nombreux marchés aux quatre coins du globe.

Nous allons exposer ici les principales stratégies alternatives utilisées au sein des hedge funds. Ces derniers utilisent souvent des combinaisons ou variantes de ces différentes stratégies mais peuvent également être spécialisés sur l'une d'elle.

Long-Short Equity

Cette stratégie, la plus répandue au sein des hedge funds, consiste à prendre des positions acheteuses sur des titres considérés sous-évalués et des positions vendeuses sur des titres surévalués. Le gérant cherche ainsi à arbitrer les anomalies de marché et peut gagner en tendance baissière comme en tendance haussière.

De plus, cette stratégie permet de bénéficier d'un double effet de levier (effet double alpha). Les stratégies de long-short equity peuvent être directionnelles ou "biaisées" selon la proportion de positions "short" par rapport aux positions "long" dans le fonds. Ainsi un fonds peu être Dedicate Short s'il n'est composé que de positions "short", ou bien Long Biaised si le montant de ses positions "long" excède celui des positions "short".

Un fonds peut également ne pas être directionnel mais "Market Neutral", c'est à dire que le montant de ses ventes à découvert couvre le montant de ses positions "long", ce qui implique de rebasculer en permanence les proportions d'actifs "long" et "short" pour s'adapter aux fluctuations des titres. Ce type de stratégie long-short Equity est adapté en cas de forte volatilité des marchés.

Global Macro

Ce terme regroupe toutes les stratégies directionnelles consistant à prendre des positions en suivant les tendances de marché, et en se basant sur des anticipations macro-économiques telles que la croissance des PIB, taux d'intérêts, taux de change ou encore des prix des matières premières. Par exemple, si le gérant anticipe une baisse du PIB des Etats-Unis et une hausse de la production mondiale de pétrole, il pourra spéculer sur la baisse de cet actif.

Pays émergents

Ce type de fonds est spécialisé dans les investissements sur les marchés émergents. Cette stratégie présente généralement un risque considérable, les indices et actions sous-jacents étant généralement très volatils au vu de l'important risque-pays, et les outils de couverture étant traditionnellement peu développés dans les pays émergents.

Arbitrage de taux

C'est une stratégie qui consiste à arbitrer les déformations et mouvements de la courbe des taux (analyse comparée des taux longs et taux courts) à travers des véhicules tels que les obligations d'Etat, les swaps ou futures de taux. Par exemple, une telle stratégie peut consister à jouer sur un retour à la moyenne d'un écart de rendement de la courbe des taux lors d'une déformation anormale de cette dernière.

Arbitrage d'obligations convertibles

Ce mode de gestion consiste le plus souvent à prendre une position "long" sur l'obligation convertible et "short" sur l'action sous-jacente, tout en éliminant le risque de taux lié à l'obligation par un swap. Les convertibles sont généralement sélectionnées grâce à des outils de modélisation complexes qui vont déceler une opportunité d'arbitrage. Le gain étant relativement faible sur chaque arbitrage, les gérants utilisent un important effet de levier.

Events driven ou "événementielles"

Le terme "Events driven" regroupe différentes stratégies qui consistent à prendre position sur des titres afin de tirer partie d'anomalies de prix lors de situations spéciales telles que les fusions-acquisitions (merger arbitrage) ou restructuration de dettes de sociétés en faillite (distressed). Le gérant d'un fonds à stratégie "events driven" va par exemple spéculer sur l'écart entre le prix annoncé par l'acquéreur lors d'une OPA et le prix réel auquel se déroule ensuite l'opération sur le marché.

Managed futures (contrats à terme gérés)

Ce type de stratégie est en règle générale entièrement informatisé et repose sur des algorithmes destinés à prendre des positions spéculatives  "long" ou "short" sur des contrats futures sur tout type de support (indices, matières premières...). Ces stratégies sont généralement basés sur de l'analyse technique de type "trend following" (suivi de tendance) dont le gérant va tirer des signaux d'achat ou de vente (par exemple croisement de moyenne mobile...) afin de systématiser son système de trading qui gérera ensuite le fond de manière quasi-autonome en suivant les signaux.

Le graphique ci-dessous donne une idée de l'importance de chacune de ces stratégies au sein des hedge funds.

strategies hedge funds

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

A lire également
Pour aller plus loin