Analyse financière - Leçon 2 - Taux d'intérêt et taux de change
OK
Accueil > Apprendre  > Analyse financière

Analyse financière - Leçon 2 - Economie et Marchés Financiers (2/2)

Les taux d'intérêt

On entend souvent parler de " taux d'intérêts ", qu'ils sont trop hauts ou trop bas, que les autorités monétaires vont les modifier, etc. Cependant on ne cerne pas toujours bien sa définition précise.

Le taux d'intérêt est la rémunération que vous êtes en droit d'attendre pour la renonciation à une consommation immédiate.

En clair cela veut dire que si vous ne dépensez pas instantanément l'argent que vous possédez mais que vous choisissez de le placer, la renonciation à cette utilisation immédiate se traduit par un intérêt que l'on vous sert sur votre placement. Suivant la même logique, plus cette renonciation est longue, plus le taux d'intérêt servi est important.

Taux d'intérêt et inflation sont intimement liés, en effet si vous laissez 10000 euros sur votre compte et que l'inflation annuelle est de 5% alors à la fin de l'année vous aurez toujours ces 10000 euros. Néanmoins en terme de pouvoir d'achat il ne "vaudront" plus que 9500 euros.

Dans cet exemple, un taux d'intérêt de 5% vous permet juste de conserver votre pouvoir d'achat, il doit être supérieur pour rémunérer votre privation de consommation.

En pratique la corrélation entre taux d'intérêts et inflation est quasi totale, quand l'inflation monte les taux montent également et vice-versa.

Influence sur la bourse

Le niveau des taux d'intérêt est d'une importance capitale pour la valorisation des marchés financiers. Les deux produits majeurs négociés en bourse sont les actions et les obligations. On considère que du fait du niveau de risque plus élevé des actions, celles-ci doivent offrir un rendement plus important que les obligations, c'est la prime de risque que nous avons vu dans la première leçon.

Afin de bien ajuster le couple rentabilité/risque, les investisseurs comparent en permanence la prime de risque existant entre ces deux actifs financiers et procèdent à des arbitrages entre l'un ou l'autre en fonction du niveau de la prime de risque.

La conséquence d'une hausse des taux d'intérêt entraîne un meilleur rendement des obligations et réduit par-là même le niveau de la prime de risque, les investisseurs se détournent alors des actions pour se placer sur les produits obligataires.

En conclusion il faut retenir qu'une augmentation des taux d'intérêt est négative pour les marchés actions, la baisse des taux les favorisant.

On comprendra facilement pourquoi le président de la FED a autant d'impact. La FED est une institution indépendante du gouvernement des États Unis, elle est la représentante les banques.

Ainsi chaque fois que Jerome Powell (le président) prononce un discours, on constate instantanément des mouvements qui peuvent être violents sur les indices boursiers en fonction de ses phrases. Les marchés spéculent même sur ses prochains discours et sur les décisions qu'il serait amené à prendre.

De même, chaque fois que le Dow Jones avait tendance à consolider ses gains, ce président tout puissant venait annoncer qu'il baissait les taux, et la bourse repartait de l'avant immédiatement.

Les taux de change

Depuis 1971 et la mise en place du système de change flottant, les devises des différents pays fluctuent librement en fonction de la loi de l'offre et de la demande. L'arrivée de l'Euro a singulièrement simplifié le problème des changes en liant entre elles plusieurs monnaies. Désormais les monnaies couramment traitées sur les marchés sont peu nombreuses, on trouve surtout le Dollar, le Yen, l'Euro, la Livre Sterling et le franc suisse.

Néanmoins au-delà de cette libre fluctuation, les pays disposent d'armes pour ajuster le cours de leur monnaie par rapport aux autres, l'une d'entre elles est la modification des taux d'intérêts. Une augmentation des taux d'intérêts entraîne une revalorisation du loyer de l'argent, par conséquent, les investisseurs vont acheter cette monnaie en délaissant les autres car sa rémunération est meilleure. La demande de monnaie étant importante celle-ci va augmenter par rapport aux autres.

Cependant cette technique a un revers c'est la baisse du marché boursier, effet que nous avons vu dans le paragraphe sur les taux d'intérêts.

Le deuxième élément important des taux de change est le placement à l'étranger. Imaginons que résident français vous achetiez des actions américaines, au bout d'un an le cours de bourse de cette entreprise a augmenté de 10% et vous pensez avoir fait une plus-value. Si le dollar a baissé de 10% par rapport à l'euro, alors votre plus-value est nulle. Par ailleurs, si le dollar a augmenté de 5% votre plus-value réelle est de 15% (10% + 5%).

Lorsque l'on investit dans des sociétés étrangères il faut veiller à l'évolution de la monnaie et bien l'anticiper auparavant au risque de voir sa plus-value annulée par une évolution défavorable du taux de change.

économie et marchés financiers

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Linkedin email

A lire également
Pour aller plus loin