Analyse financière - Analyse de la solvabilité à la lecture du bilan
OK
Accueil > Apprendre  > Guide de l'analyse financière

Analyse financière - Leçon 6 - Ratio et grandeurs caractéristiques du bilan (2/2)

Analyse de la solvabilité

Ces ratios ont pour objectif de nous aider à répondre à deux questions essentielles:

  • L'entreprise pourra-t-elle faire face à ses dettes lorsqu'elles arriveront à l'échéance ?
  • Existe-t-il une marge d'endettement ?

Pour cela nous analyserons les ressources propres de la société suivant deux angles :

La vision objective

C'est la mesure de la solvabilité globale de l'affaire : les ressources propres doivent être suffisantes pour supporter une certaine dévalorisation de l'actif tel qu'il figure au bilan. La comparaison du niveau des ressources propres par rapport au total du bilan est une mesure du degré d'engagement des actionnaires dans le risque d'entreprise.

ratio bilan

On considère que ce ratio doit excéder les 25% pour que l'entreprise ne soit pas trop endettée, on majorera ce chiffre pour le secteur industriel (35%) et on le minorera pour le secteur commercial (20%).

La vision subjective

De ce ratio découle la capacité de l'entreprise de s'endetter auprès du système bancaire. Cette mesure est réalisée par le ratio suivant, appelé ratio de capacité d'endettement:

capacité endettement

En règle générale, ce ratio doit être supérieur à 1. Il permet de s'assurer que les concours bancaires à long et moyen terme ne sont pas supérieurs à ceux des investisseurs associés au risque d'entreprise. Plus cette capacité d'endettement est importante, plus la société pourra avoir recours à l'emprunt pour financer des acquisitions ou investissements.

Il convient cependant de modérer cette limite stricte en tenant compte des différents secteurs d'activité et de leurs spécificités. Les entreprises de négoce, par exemple, ont des ressources propres faibles et des engagements à court terme élevés. Dans ce cas le ratio acceptable pourra aller jusqu'à 0,1.

On pourra calculer la marge théorique d'endettement de la façon suivante :

Marge = Ressources propres - Dettes structurelles

Évaluation des immobilisations

L'objectif de cette évaluation est de comprendre la politique d'investissement et de renouvellement des immobilisations.

Le poids des immobilisations

immobilisations

Ce ratio mesure le poids de l'outil de production au sein de l'entreprise. S'il est élevé nous en rechercherons la cause : investissements importants, secteur gourmand en outil industriel, etc.

Le degré d'amortissement

C'est une mesure de l'état de vétusté de l'outil de production, en le calculant sur plusieurs années ont peu ainsi avoir une vision de la politique d'investissement de l'entreprise : l'outil est vieillissant ? Si oui des investissements sont-ils prévus ? Quand ? Quel en sera l'impact sur les comptes ? etc. En cas de rajeunissement, on vérifiera si ces nouveaux investissements sont bien exploités, etc.

Il existe de nombreux autres ratios exploitables sur le bilan. Dans un souci de clarté nous vous avons présenté les plus courants, et surtout les plus représentatifs.

Lorsqu'on réalise une analyse, et même si l'on est habitué, le temps est crucial. Il ne faut pas tomber dans la redondance d'informations et se contenter de quelques indicateurs biens choisis.

N'oubliez pas lors de vos analyses qu'il importe plus de se focaliser sur les ordres de grandeur que sur le chiffre brut. Ainsi à l'intérieur d'un même secteur d'activité nous pourrons comparer la structure des différentes sociétés et en tirer des conclusions pertinentes. Cela nous permettra de déceler d'éventuels déséquilibres dans la structure des sociétés, leurs forces et leurs faiblesses.

lecture d'un bilan

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Linkedin email

A lire également
Pour aller plus loin